UN PROFIL PAS TRÈS LYS

Au Musée du Louvre, les escalators de l’aile Richelieu remontent le temps à leur manière. Depuis les marbres baroques de la cour Puget, ils élèvent les visiteurs vers le Moyen-âge, les Flandres du XVIIe ou le Second Empire de Napoléon III. Chaque étage présente à son entrée une oeuvre « phare » pour attirer le visiteur dans… Continue reading

BANDES À PART

Au Louvre, les antiquités égyptiennes occupent une sacrée place. Écriture, agriculture, croyances, bijoux, transport : tous les thèmes de la vie sont ici, la mort y compris. La grande inconnue de l’after show a suscité pas mal d’interrogations et de créations. Le Louvre en expose de toutes les tailles : de la plus petite amulette… Continue reading

UNE PERSPECTIVE LAISSÉE EN PLAN

Au Louvre, le dernier étage de l’aile Richelieu distribue les peintures flamandes et hollandaises. Certaines toiles nous font découvrir les intérieurs coquets du XVIIe siècle. Ces visites indiscrètes nous révèlent la vie des chaumières : dans la cuisine, Monsieur se fait arracher les dents ; dans leur chambre, les enfants suivent une laborieuse leçon de… Continue reading

LE GENRE IDÉAL

Au Louvre, la salle des Caryatides présente une foule de marbres antiques. L’espace est conçu à la Renaissance pour accueillir une salle de bal. À l’époque, pas de statues grecques à admirer, mais des partenaires à inviter pour la prochaine danse. Un orchestre placé sur le balcon devait alors animer le tourbillon de la séduction…. Continue reading

DELACROIX ET LA BANNIÈRE

Au Louvre, une grande salle rouge fait la part très belle aux romantiques. Parmi les immenses formats défilent Géricault, Chassériau ou Delacroix. Les toiles de ce dernier ne forcent pas toujours la joie : Scènes de Massacres à Scio, Dante et Virgile aux enfers, La mort de Sardanapale, Le naufrage de Don Juan… On découvre l’Homme prisonnier de… Continue reading

PRIX AU DÉPOURVU

Au Louvre, les salles de la Renaissance du Nord sont assez sages. La turbulente peinture du XVIIe siècle ne fait pas encore hurler les salles de classe et les villages avinés, les pavillons bataves de la Compagnie des Indes ne plastronnent pas encore sur toutes les mers. À l’époque, ce sont les portugais qui maîtrisent… Continue reading

UN MÂLE INCURABLE ?

Pour désigner les mœurs de l’époque de Fragonard, on lit souvent les mêmes mots : galant, badin, coquin, fripon, ravisseur, grivois… Une sémantique « pot de miel » qui vient invariablement qualifier les toiles de l’artiste, friand de ces lubriques mises en scène où les messieurs regardent sous les jupes des filles. Des filles souvent confinées… Continue reading

UN PORTRAIT PAS PIQUÉ DES VERRES

C’est bien connu, on n’est jamais mieux servi que par soi-même. La collection d’autoportraits du Louvre ne fera pas mentir l’adage. Poussin, David, Rembrandt, Chassériau, La Tour, Delacroix, Dürer… Tout ce petit monde s’est un jour planté devant un miroir pour offrir ses traits à l’éternité. Si la plupart d’entre eux se représente avec les… Continue reading

RIEN N’EST STATUÉ

La statue de la République est inaugurée en 1883. Depuis les hauts-de-forme de la IIIe République jusqu’aux semelles compensées de la Gay Pride, elle en a vu défiler du monde : profs fatigués, réfugiés perdus, médecins étouffés, citoyens indignés. Toute une foule contestataire venue d’un bouquet de boulevards ralliant l’esplanade : Saint-Martin, Magenta, Temple, Voltaire… En… Continue reading

BONTÉ EN RUINES

Bains publics, aqueducs, portiques, villas, obélisques… La production d’Hubert Robert ressemble parfois à un diaporama de la Rome Antique. Surnommé « Robert des ruines », ce préposé aux vestiges reste un peintre méconnu. Ses architectures dévastées repousseraient-elles les regards ? L’artiste est pourtant un bâtisseur, un visionnaire. Lorsqu’il peint la Vue de la Grande Galerie… Continue reading

MAGIE ROSE

Au Louvre, les figurines de la galerie d’art copte présentent les croyances égyptiennes du IIIe/IVe siècle. Le visiteur se fera notamment toiser par une ribambelle de génies chargés de chasser l’esprit malin. Par ici, faut pas avoir grand-chose à se reprocher. En fuyant vers la vitrine voisine, on croise cette étrange statuette au regard percé…. Continue reading

INJUSTES NOCES

Le Louvre aime Poussin, des salles entières lui sont consacrées. On y voit ses personnages défilant dans leurs toges colorées : Les Sabines se font enlever, Diogène balance son écuelle, Saphire est foudroyée, Moïse est sauvé des eaux… Des épisodes bibliques ou antiques qui n’en finissent plus de vieillir, la faute à un classicisme poussiéreux qui ne serait plus capable… Continue reading

BLEU, BLANC, ROUGE. RIEN NE BOUGE ?

Au Musée d’Orsay, Claude Monet nous envoie promener, en plein-air : Saule pleureur, Grosse mer à Étretat, Les coquelicots, Les rochers de Belle-Île, Le bassin d’Argenteuil, Meules – fin d’été… Des sujets peints en séries pour capter la lumière au fil des saisons, au fil des journées. Avec La rue Montorgueil, à Paris. Fête du 30 juin 1878, la… Continue reading